L'humidité compte

Le poids, le rétrécissement, la résistance et d'autre propriétés dépendent de la teneur en humidité du bois. Dans un arbre, la teneur en humidité peut s'élever à 200 pour cent du poids du substrat de bois. Suivant la récolte et l'usinage, le bois sera séché à la teneur en humidité nécessaire pour son emploi final.

Généralement, il est prévu que le parquet rétrécira dans des milieux secs et se dilatera dans des milieux plus humides.  La teneur en humidité idéale pour l'installation d'un parquet peur varier de 4 à 18 pour cent selon l'essence, l'emplacement géographique du produit final et la période de l'année. La plupart des parquets de chêne, par exemple, sont usinés à entre 6 et 9 pour cent.

 

Le bois peut absorber les fuites ou les déversements d'eau, mais plus souvent qu'autrement, un taux d'humidité élevé endommage les parquets de bois franc.

Tuilage

Tuilage signifie que les bords d'une planche sont plus élevés que son centre. Il peut se produire suite à un déversement d'eau sur le parquet, absorbé par le bois, mais il est généralement provoqué par une teneur élevée en humidité.

Le tuilage est provoqué par un déséquilibre de l'humidité de part en part de l'épaisseur du bois; le bois est plus humide dans la portion inférieure de la planche que sur le dessus. Le déséquilibre d'humidité peut être confirmé par la prise de lectures d'humidimètre à différentes profondeurs.

Bombage

Le bombage est contraire du tuilage; le centre d'une planche est plus élevé que les bords. Le bombage est parfois provoqué par un déséquilibre d'humidité. Si le dessus du parquet est exposé à une humidité excessive en raison de l'emploi d'un volume d'eau excessif durant l'entretien ou d'une fuite de tuyau.

Fait à remarquer, un certain tuilage et bombage peut se produire de façon naturelle, et doit être toléré. Condition généralement saisonnière, elle est fréquente dans les planches plus larges. Notre micro-biseautage en minimise l'apparition comparativement aux parquets avivés